L'univers du Katana est si immense et magnifique et la nomenclature du Katana n'y fait pas exception !

Et en tant que fière détenteur d'un Katana traditionnel Japonais, il t'est important de connaître le vocabulaire de celui-ci qui est en très grande partie composé de mots Japonais.

👉 Si tu souhaites en apprendre plus sur chaque partie de la nomenclature de ton Katana, tu peux le faire en cliquant directement sur chaque titre qui te redirigera vers une nouvelle page avec encore plus d'informations !

Schéma de la Nomenclature du Katana 

Nomenclature Katana

1. La lame du Katana

La lame du Katana est probablement la partie la plus importante dans un Katana.

Surtout lorsque ce dernier est tranchant et en acier.

Elle représente en général plus de 50% du prix, car c'est là que la forge rentre le plus longtemps en jeu en plus de la technicité et la maitrise des aciers.

A. Nagasa

Nagasa Katana

Le Nagasa fait référence à la longueur de la lame du Katana.

On la mesure en ligne droite depuis l'encoche située à l'arrière du habaki, aussi appelée Munemachi, et cela jusqu'à la pointe de la lame, comme le montre le schéma ci-dessus.

B. Sori

Le Sori constitue la courbure de la lame.

Cette courbure peut varier selon les Katanas et dispose de plusieurs noms selon l'intensité de celle-ci.

 

Sori Katana

C. Shinogi & Shinogi-Ji

Ici, on rentre plus dans le haut de la lame.

Le Shinogi est la partie qui constitue le bord de la lame et cela jusqu'à la ligne qui détermine le plat de cette même lame.

La partie plate de la lame est donc appelée Shinogi-Ji.

lame katana

D. Hamon

Le Hamon est la ligne qui a pour rôle de démarquer la partie la plus rigide et tranchante de la lame avec l'autre partie qui est plus souple.

Le procédé constitue à enduire en partie la lame avec un mélange à l'argile que l'on va chauffer et ensuite tremper.

La partie avec l'argile va refroidir beaucoup plus rapidement et sera donc plus rigide et tranchante.

E. Boshi

Cette partie constitue le prolongement de la ligne de trempe du Hamon qui s'étale jusqu'à la pointe du Katana.

Le polissage de cette pointe prend énormément de temps car il est très important afin de viser la perfection de la lame.

lame sabre japonais

F. Yokote

Le Yokote défini la séparation entre la lame et le Kissaki.

G. Kissaki

Kissaki et non Kisaki de Tokyo Revengers, constitue la pointe du Katana.

La pointe de cette dernière varie selon les Katanas et peut être plus grande ou plus petite.

Types de kissaki (pointe) et mune (dos) - www.artkatana.com

H. Ha

Le Ha est le réel tranchant de la lame.

C'est cette partie qui est durcie de manière ultra traditionnelle.

L'affûtage de cette partie en plus de la trempe et les aciers utilisés vont totalement déterminer la qualité du tranchant, sa rigidité et solidité.

Lors le l'acquisition d'une lame, il est important qu'elle dure dans le temps et qu'elle puisse résister à de nombreuses coupes.

I. BO-HI

Afin de réduire le poids de la lame et d'ajuster le point d'équilibre, il est sculpté une ligne à l'intérieur du Katana nommé le Bo-Hi.

Le bo-hi est aussi pratique pour le son, car elle permet de savoir si la coupe est bonne au son du vent

Tu vois ce bruit plutôt satisfaisant qui fait "Fiou" !

J. Nakago

Afin que l'acier ne se brise pas pendant une coupe, une partie très importante pour la solidité de la lame nommé la Nakago qui est la soie du Katana qui continue de la lame sous la poignée.

Cette partie révèle aussi la signature de notre maître forgeron.

2. Fourreau du Katana

A. Saya

Le Saya est le fourreau du Katana.

Afin de pouvoir dégainer la lame le plus rapidement possible, le fourreau, généralement en bois laqué avec divers motifs dispose de la taille parfaite qui est elle même adaptée à la lame.

saya

B. Shitadome & Kurigata

En plus de la partie esthétique du fourreau, ces derniers permettent de nouer le Sageo.

C. Sageo

"Sasageo !"

Désolé.

Le Sageo est donc ce fameux cordage qui permet d'accrocher son Katana à sa ceinture.

fourreau katana

3. Entre la poignée et la lame du Katana

A. Habaki & Seppa

HABAKI SEPPA

Avant même de rentrer dans le poignée du Katana, il existe 2 parties que sont le Habaki et le Seppa.

2 parties très importantes qui permettent :

Le Habaki permet un meilleur maintient de la lame car s'insere parfaitement dans le fourreau.

Il permet aussi de réduire les vibrations et chocs ressenties dans la poignée lors d'un coup.

Les Seppa permettant de combler les espaces vides afin de permettre un maintient quasi parfait de la lame.

B. Tsuba

Tsuba

La Tsuba est la garde du Katana.

C'est ici ou les mains sont posés afin de tenir votre Katana et ainsi pratiquer la coupe.

4. Poignée du Katana

fuchi

A. Fuchi

Le Fuchii est un anneau en métal qui va venir renforcer la structure du Katana.

Ce dernier est souvent sculpté dans des motifs traditionnels uniques.

B. Tsuka-Ito

Afin d'enrouler la poignée, on utilise un "cordage" nommé Tsuka-Ito.

Il existe différentes techniques et matières pour cette partie du Katana.

Le Ito peut-être en polyester, en coton, en cuir, en daim ou d'en d'autres matières.

mekugi-same

C. Same

Le Same est ce cuir qui permet au Tsuka-Ito de bien tenir mais est aussi parfait pour absorber les coups tout en offrant un côté esthétique.

D. Mekugi

Les Mekugis aident à fixer la poignée à la lame en la traversant par la soie.

E. Menuki

menuki

Très souvent dans un ornement traditionnel, il permet aussi de faciliter la prise du Katana lors de votre pratique.

F. Kashira

kashira

Offrant un visuel époustouflant au bas de votre Katana, le pommeau est fabriqué avec le Fuchi et permet de fixer la Tsuka.

Maintenant, tu disposes de toutes les informations afin de pouvoir choisir ton Katana !

Obtenez -10% sur votre Commande !

Rejoignez l'équipage Manga Shop Päris et obtenez 10 % de réduction dès maintenant.-